> Vol 59

Le magazine allemand de Taijiquan et Qigong
Résumés Taijiquan & Qigong Journal



Vol 59 – Sorti 1/2015

La mobilité du bassin
Helmut Jäger

Chez l´homme, le bassin maintient le tronc par le bas et forme la jonction avec les jambes. Il est ainsi, la clef centrale pour tous mouvements impliquant le corps en entier. Néanmoins, peu de personnes sont conscientes de la structure de cette partie du corps et encore moins de la mobilité inhérente au bassin. Helmut Jäger décrit, à partir de ses expériences en tant que gynécologue et en tant qu´enseignant en Taiji et Qigong, le fonctionnement du bassin, ses divers mouvements internes dont une partie seulement est accessible à notre perception et des différences entre les femmes et les hommes. On constate que la clef de la mobilité du bassin implique, avant tout, une écoute et une perception détendue.

 

Gagner de l´argent avec le Taijiquan
L´expansion du Taijiquan en termes économiques
Jan Leminsky

Le Taijiquan ainsi que d´autres arts martiaux étaient initialement transmis  au sein de la même famille. Aujourd´hui, il est enseigné en règle générale dans des cours publics et contre rémunération. Jan Leminsky montre que cette évolution a débuté dès le 19ème  siècle avec Chen Changxing et Yang Luchan. Au 20ème siècle, sont apparues des institutions favorisant la propagation du Taijiquan et des enseignants furent engagés à cet effet. À travers la popularité grandissante, des livres furent également une source de revenus. Les méthodes d´enseignement furent peu à peu systématisées et dans les dernières années du 20ème siècle, différentes organisations internationales, offrant le Taijiquan dans le monde entier, furent fondées. Jan Leminsky précise les conditions à respecter lorsqu´une personne veut gagner sa vie en tant qu´enseignant(e) en Taijiquan.

 

Le Qigong et le Taijiquan dans le traitement de l´hypertension
Données scientifiques
Christian Bitzer

L´hypertension, dans nos sociétés occidentales, est une maladie très répandue et est une cause principale à diverses maladies graves ou mortelles. Il est communément admis que le Qigong et le Taijiquan ont un effet  très favorable sur la tension artérielle. Christian Bitzer a étudié dans quelle mesure les recherches qui ont été faites à ce jour peuvent être étayées scientifiquement. La méditation ainsi que la thérapie à travers le mouvement ont démontré, de manière vérifiable, un effet réducteur de la pression artérielle. L´efficacité du Qigong et du Taijiquan résultent de la combinaison de ces deux méthodes et dépend du type d´entraînement.

 

La stratégie du centre décentré
Le « Taiji – Eau » selon Wang Zhuanghong
Huang Tsui-Chuan

Grâce à l´étude approfondie des textes classiques du Taijiquan, Wang Zhuanghong a développé sa propre compréhension de la manière dont les qualités de l´eau vont replacer au centre. Il ne désirait pas créer un nouveau style mais raviver l´idée d´origine. Grâce à Yang Yunzhong, Huang Tsui-Chuan a découvert le « Taiji-Eau » de Wang Zhuanghong et nous donne un aperçu des principes de base. Dans ce contexte, les Ba Men Wu Bu, les 13 mouvements, sont d´une importance significative afin de décrire ici la rotation d´un corps énergétique en relation  aux facteurs temps et espace. La force de gravité, utilisée en tant que source essentielle de la force et qui demande un lâcher-prise total, l´état WuWei, va permettre, sans racines fixes et centre statique, le libre mouvement en harmonie avec le flux de l´énergie.

 

« Connais-toi  toi-même »
Le Taijiquan : Art martial et chemin spirituel
Dietlind Zimmermann

Alors que certains déplorent la négligence de l´aspect martial en Taijiquan, d´autres ne souhaitent pas vraiment en savoir plus car ils considèrent le Taijiquan essentiellement comme une pratique spirituelle. Dietlind Zimmermann explique pourquoi le fait que le Taijiquan, en tant qu´art martial, ne vise pas seulement notre propre personne mais un adversaire supposé, peut nous faire progresser sur un chemin spirituel. Elle se concentre, avant tout, ici sur le thème de l´auto défense qui nous confronte à la question, de quoi voulons-nous vraiment nous défendre ? Ceci va révéler notre propre image et notre « présence dans le monde ». La peur, étant la cause de « se sentir agressé »  devient perceptible et peut être dissolue. Les exercices avec partenaire offrent non seulement la possibilité de percevoir notre propre comportement dans le contact mais de rétablir également la connexion.


>> page précédente