> Vol 54
Le magazine allemand de Taijiquan et Qigong

Vol 54 – Sorti 4/2013

Fêter la vie
Qigong avec les personnes âgées – Compte-rendu d´une expérience
Gisela Binde

Parallèlement à la notoriété croissante du Qigong dans notre société, l´intérêt s´accroît également auprès des personnes âgées. Gisela Binde nous raconte comment elle a construit, bénévolement, un cours hebdomadaire de Qigong dans un club de village berlinois de personnes âgées. Elle attache beaucoup d´importance à ce que les participants apprennent, sans objectif spécifique et selon leur possibilité individuelle, et est fascinée par le développement possible, également chez les personnes âgées. Au cours des trois dernières années, elle a personnellement beaucoup appris. Par exemple, de quelle manière la pratique peut être facilitée au travers d´ images du quotidien, ou bien, en intégrant des pas intermédiaires dans chaque exercice. Le plaisir de s´exercer ensemble est toujours mis au premier plan.

Vibration de guérison
La Méthode des Six Sons
Ulla Blum

La « Méthode des Six Sons » ou « Six Sons Guérisseurs » est une des méthodes classiques de Qigong et est pratiquée sous des formes extérieures variées dans les régions germanophones. Avec cette manière spécifique d´utiliser la voix, cette méthode représente une forme particulière de Qigong méditatif. Ulla Blum explique comment, à travers la respiration, les sons exercent une influence sur la régulation et l´organisation des cycles fonctionnels des organes. Ils sont également étroitement liés au niveau émotionnel et, à l´aide d´images appropriées, ils ont un effet purificateur et régénérateur. L´imagination créée entre autre une connexion avec les saisons et en particulier avec leurs couleurs correspondantes. Lors de l´entraînement, l´attention doit être portée sur l´équilibre entre les phases d´évacuation et de renouvellement.

Un pont sportif entre l´est et l´ouest
Entretien avec le Prof. Bai Rong sur le jeu de balle Taiji

Depuis les années 1990, le jeu de balle Taiji s´est répandu en République de Chine, peu de temps après au Japon et ensuite en Europe. En 2005, le TQJ publiait déjà un article sur le Taiji Bailong ball, à la suite d´un entretien avec le créateur de ce sport, le Professeur Bai Rong. A l´occasion de sa visite en Allemagne en juillet dernier, Almut Schmitz s´est entretenue avec lui du développement qui s´est opéré depuis. Le Prof. Bai Rong explique la raison du changement de nom, parle de l´évolution de l´équipement, rendant plus facile le fait de garder la balle sur la raquette et de l´orientation actuelle du jeu de balle Taiji en Chine, qui est devenu un sport à la mode. Il souhaite que ce sport soit accessible au plus grand nombre de gens, mais il soutient la position de l´Association Européenne de Taiji Bailong Ball, dans la préservation des structures initiales. De nombreux pratiquants de Taiji utilisent le jeu avec la balle pour tester leurs aptitudes à appliquer les principes Taiji.

Un art du mouvement chinois-européen ou européen-chinois ?
Réflexions sur le transfert de culture
Helmut Jäger

Lorsque nous pratiquons le Taijiquan ou le Qigong nous entrons en contact avec une autre culture. Nous percevons « l´étranger » face à notre propre empreinte culturelle. Quelque chose de nouveau, issu d´autres formes de relation, va être relié à nos propres idées et à nos expériences, ancrées depuis notre petite enfance. Une rencontre culturelle implique donc toujours une insécurité, car ce que nous croyions être sûr, s´avère être relatif. Helmut Jäger a réfléchi sur ses expériences avec d´autres cultures et plaide en faveur d´un transfert culturel conscient et progressif. A l´aide de termes tels que, Mianzi, Guanxi, Amae et Dao, il décrit les singularités des traditions asiatiques n´ayant pas de correspondance directe avec la pensée européenne. Il rappelle que les méthodes de pratique chinoises qui touchent les êtres dans l´unité du corps et de l´esprit, peuvent, comme tout ce qui produit un effet, comporter aussi des risques et nécessite de bons enseignants.

Aux origines du Taijiquan dans l´art guerrier
5ème partie : Taijiquan en tant qu´art martial
Jan Harloff-Puhr

Dans la dernière partie de cette série sur les origines du Taijiquan dans l´art guerrier, Jan Harloff-Puhr explique la relation du Taijiquan avec les concepts « Art martial » et « Art guerrier ». Il décrit les liens entre le sport de combat, le mouvement martial méditatif, le combat de proximité et la chorégraphie martiale, qui se sont développés au cours des temps, à partir de danses guerrières. Il démontre ainsi que dans certains aspects, les origines du Taijiquan dans l´art guerrier sont totalement dissociées de l´utilisation des armes.


>> page précédente