> Vol 35
Le magazine allemand de Taijiquan et Qigong

Vol 35 – Sorti 1/2009
Ouvrir son cœur à soi-même
Le Qigong est plus qu´un exercice de santé
Karin Krudup

Le Qigong, en tant qu´exercice de santé, s´est fait officiellement connaître grâce à l´intérêt montré par les caisses maladies. Néanmoins, ses autres aspects ne doivent pas tomber dans l´oubli. Pour Karin Krudup, l´acceptation de sa propre observation est un aspect essentiel à travers lequel le Qigong devient un exercice de l´attention. Les résultats des recherches sur le cerveau ont démontré les effets significatifs, non seulement sur les processus corporels internes de régulation mais également sur les capacités émotionnelles et sociales. Elle plaide en faveur de l´insertion de ce domaine dans les formations et encourage à une réflexion consciente.

 

Plus de carburant pour les cellules
A propos de la respiration en Taijiquan
William C.C. Chen

Il existe différents points de vue concernant la respiration correcte en Taijiquan.
William C.C. Chen, un des enseignants les plus connus en Occident, pratique sa forme avec une respiration abdominale (diaphragme) naturelle. Il explique la signification d´une respiration régulière et profonde, au niveau des processus corporels ainsi qu´aux niveaux émotionnel et psychique. L´inspiration et l´expiration représente ainsi l´archétype de l´interaction entre le Yin et le Yang qui, de diverses manières, influence tout l´organisme.

 

De la cosmologie à l´être humain
Les cinq phases de transformation
Ursula Rimbach

De tout temps et de tout horizon, l´être humain a cherché des voies afin d´expliquer et d´ ordonner les phénomènes de la création du monde. En Chine, cette recherche a conduit au concept du Yin et du Yang et sous des formes différenciées, au système des cinq phases de transformation, ou cinq éléments. La particularité de ce système est la relation dynamique des éléments entre-eux, permettant une compréhension profonde de la transformation continuelle et toujours nouvelle de tout phénomène. Ursula Rimbach nous conduit dans cette dynamique et nous encourage à mieux nous connaître à travers le miroir des cinq éléments et d´explorer notre propre potentiel.

 

Le « petit cadre » selon Yang Shaohou
Ulf Angerer

A côté de la longue forme bien connue de Yang Chenfu, il existe dans le style Yang, d´autres formes traditionnelles moins connues mais qui néanmoins, méritent notre attention. Une de ces formes est attribuée à Yang Shaohou, le frère aîné de Yang Chenfu. En Europe, ce sont les français Georges Saby et Thierry Alibert qui l´ont fait connaître. Ulf Angerer explique les particularités de cette forme de Taiji, dans laquelle sont exprimées les caractéristiques de divers animaux et des mouvements en spirale fortement accentués. On retrouve d´évidentes similitudes au Taijiquan de style Chen, ce qui nous laisse penser qu´il s´agit ici, à travers cette forme, d´une ancienne version du style Yang.

 

Échange d´expériences à un niveau professionnel
Compte-rendu des cercles de travail de Qigong 

Les cercles de travail de Qigong, existant depuis 1996, se sont réunis en octobre dernier, à Kassel, avant la 8ème rencontre des « Journées Allemandes de Qigong ». Ces cercles de travail promeuvent l´échange d´expériences et un travail en commun dans les différents domaines d´application du Qigong . Ces cercles de travail sont indépendants de tout style et toute personne intéressée est la bienvenue. Les rencontres ont lieu tous les deux ans dans le cadre des « Journées Allemandes de Qigong » et dans certains cas, plus fréquemment.

 

Wo – Le moi refoulé
Wang Ning

L´oubli du « moi » est, dans le Taoïsme, le Bouddhisme et le Confucianisme, le but le plus important – effectivement, le « moi » n´a aucune place dans les conceptions de vie chinoise. Le caractère a une connotation négative et son usage est associé à l´exclusion et à la condescendance. Et néanmoins, on observe parallèlement le désir croissant de faire « ce que je veux ».

 

>> page précédente