> Vol 34
Le magazine allemand de Taijiquan et Qigong

Vol 34 – Sorti 4/2008

Exercices méditatifs et connaissance de soi
Réflexions transculturelles
Alexandra Tschom

Diverses cultures ont développé de nombreuses voies de méditation et de connaissance interne, cependant, les processus s´y attachant sont tout à fait similaires. Partant de cette toile de fond, Alexandra Tschom relie ses expériences en Qigong et Taijiquan avec les connaissances du mysticisme occidental. Dans ces dernières, il est également souligné, comme dans les enseignements orientaux, la nécessité de « s´oublier soi-même », bien que partant d´une profonde et totale structure du moi. Ceci offre une base de connaissance de soi et de réflexion. L´exercice quotidien assidu peut devenir un voyage vers de nouveaux aspects de la personnalité, de découverte des couches profondes de notre propre moi.

 

« Les Arts doivent être préservés »
Entretien avec le docteur Yang Jwing Ming à propos de sa retraite de dix ans

Le docteur Yang Jwing Ming, enseignant internationalement connu en arts martiaux chinois, a débuté cette année avec cinq élèves, une longue retraite de dix ans, dans un centre nouvellement construit en Californie. Dans l´entretien donné à Taijiquan&Qigong Journal il explique de quelle manière ce projet est né et les conditions que doivent remplir les élèves. Il espère, à travers cette formation intensive qui s´oriente vers des méthodes d´arts martiaux et de Qigong transmises dans le passé, préserver son savoir et ses capacités pour les générations futures.

 

La sensualité est attention
Qigong et tango argentin
Cornelia Lambert

Parallèlement à sa pratique intensive en Qigong, Cornelia Lambert a découvert, à travers le tango, une autre voie de bien-être et de connaissance de soi. Elle décrit son approche du tango et les liens qu´elle découvrit entre ces deux arts du mouvement. L´attention qu´elle développe en Qigong est dirigée, dans le tango, vers le partenaire.

 

Les cinq orientations du mouvement en Taijiquan
Frank Marquardt

Les cinq orientations du mouvement, forment, avec les énergies de base, les « techniques de base » du Taijiquan. Comme avec les énergies, leur signification profonde se révèle au cours d´un long processus d´entraînement. Frank Marquardt explique leur interaction dans la perspective du style Chen. La base, constituant un équilibre stable, est instaurée par une harmonie du centre de gravité et de l´intention, et donc du corps et de l´esprit. Partant de l´équilibre du centre, le corps ne se meut pas dans une seule direction, chaque mouvement contient l´harmonie du Yin et du Yang et des directions opposées. De l´interaction de plusieurs directions, se crée une force en spirale qui, dans sa complexité, est difficile à comprendre pour un adversaire potentiel.

 

Guérison par le cœur
Théorie et pratique du Shen Gong
Christoph Stumpe

Le cœur joue un rôle central dans l´organisme et c´est pourquoi il est qualifié « d´empereur », en médecine chinoise. Christoph Stumpe a crée une forme spéciale de Qigong dans laquelle l´énergie du cœur joue un rôle primordial, engendrant un effet harmonieux sur le plan corporel, émotionnel et mental. Avec des exercices méditatifs qui amplifient le flux du Shen dans le corps et qui développent les trois Dantian, les stagnations de l´énergie du cœur se résolvent et les défenses naturelles de l´organisme sont renforcées. Ceci est atteint avant tout par une plus grande conscience dans le centre du cœur.

 

Un chemin dans la vacuité
Les trois phases de la méditation assise dans le Taijiquan Chen de la WCTAG
Jan Silberstorff

Jan Silberstorf a présenté, dans le dernier numéro, le processus de la « méditation en trois phases » qu´il a développé en accord avec maître Chen Xiaowang. Il décrit aujourd´hui les application pratiques de chaque phase et de leur effet spécifique dans le contexte du chemin de développement en Taiji. Cette méditation, mène, à partir de mouvements simples et répétitifs en position assise, à une concentration immobile au Dantian et finalement vers le vide mental dont on pourra faire l´expérience, toujours plus profondément, au cours de l´exercice.

 

Mao Dun - la contradiction
Wang Ning

Nos arts de vie chinois sont fortement caractérisés par le principe du yin et du Yang, l´harmonie des opposés. Dans la philosophie chinoise il y a pourtant un autre symbole au concept opposé, Mao Dun, représentant un bouclier et une lance. Celui-ci fut abusivement utilisé au temps de Mao afin de souligner l´incompatibilité des différentes conceptions et des diverses souches de la population. Bien qu´entre-temps, l´harmonie a retrouvé une place au premier plan, Mao Dun montre les prémices de conflits et la difficulté de suivre le principe du Yin et du Yang.

>> page précédente