> Vol 32
Le magazine allemand de Taijiquan et Qigong

Vol 32 – Sorti 2/2008

De la survie à la paix du cœur
Expériences avec le Qigong en Afrique du Sud
Max Weier

Le Taijiquan et le Qigong sont depuis longtemps implantés en Afrique. Comme dans d´autres parties du monde, ce sont des groupes déterminés de la population qui s´orientent vers les arts du mouvement chinois. Max Weier relate ses expériences d´enseignant en Qigong en Afrique du Sud où il donne non seulement des séminaires suivis en majorité par des blancs, mais également des cours dans les bas-quartiers noirs et dans les prisons. Alors que les noirs sud-africains ressentent rapidement le flux d´énergie dans le corps grâce à leur expérience corporelle intensive, le ralentissement des mouvements leur est par contre un défi. Les expériences corporelles intensives et la relation au monde animal construisent un pont vers la perception interne.

 

Jijian – L´épée sparring
Thomas Simianer

Alors que la poussée des mains, Tuishou, fait partie de l´entraînement du Taiji à mains nues, l´entraînement à l´épée comprend, conjointement à l´apprentissage de la forme, des exercices avec partenaire. Comme le risque de blessure reste considérable malgré les lames non aiguisées, de bons vêtements de protection ou des épées spéciales sparring sont recommandées afin de pouvoir tester des techniques de réelle proximité. Thomas Simianer relate ses expériences avec des épées en plastique dur, qu´il a lui même conçues, ainsi que des exercices appropriés.

 

Travail énergétique et psychothérapie
Entretien avec Margret Rueffler

Le Taijiquan et le Qigong appartiennent au vaste domaine du travail corporel et énergétique. Sonja Blank s´est entretenue avec Margret Rueffler, psychothérapeute transpersonnelle d´origine allemande et américaine, des possibilités et des limites des arts du mouvement et de la portée des processus thérapeutiques du toucher. Au cours des 20 dernières années, elle a développé une synthèse entre travail corporel, méditation, psychothérapie et engagement politique. Elle souligne, que bien que les voies orientales influencent de manière positive le développement personnel, la prise de conscience, sous un aspect psychologique profond, n´a pas lieu. Une manifestation extérieure implique que la pratique intensive de l´art en question, soit intériorisée afin que la croissance intérieure puisse se manifester à l´extérieur.

 

Qigong et la recherche de son propre potentiel
Un lien avec le développement de potentiel du docteur Jean Houston
Karin Amberger

Le travail avec l´imagination a toujours été une partie intégrante du Qigong. Pour Karin Amberger, la rencontre avec le docteur Jean Houston, spécialisé dans le développement du potentiel humain, a considérablement élargi cet aspect. Ce dernier comprend le vécu intérieur au niveau sensitif, psychologique, mystique et spirituel. A travers l´application consciente de différentes représentations mentales, il est possible de modifier la qualité et l´effet d´exercices déjà pratiqués. Il résulte, à travers et au-delà de la pratique, une plus grande compréhension, une conscience de son propre potentiel, l´ intégration au cosmos ainsi que de nouvelles possibilités d´action. Par ailleurs, une signification particulière est donné au contact avec « l´être, que tu veux devenir », avec la sagesse de son propre avenir.

 

Se centrer
Mouvement du centre et d éveloppement du Dantian en Taijiquan
Nabil Ranné

En Taiji, quel que soit le style, il existe un concept dans lequel les mouvements doivent provenir du Dantian. Comment y arriver, reste cependant très vague. Nabil Ranné s´est intéressé de manière détaillée à ce concept, il explique la signification du terme et le lien entre les sensations subjectives et l´orientation objective du corps. Le développement du Dantian est la condition nécessaire à un mouvement global, car seul un mouvement provenant réellement du centre peut se développer, sans interruption et sans opposition, à travers le corps.

 

Wudangshan
Entra înement dans la tradition taoiste
Yürgen Oster

Après nous avoir présenté, dans le dernier numéro, l´histoire et le développement actuel du Wudangshan, une des montagne sacrée du taoïsme, Yürgen Oster décrit aujourd´hui les pratiques d´entraînement depuis la réouverture de ce lieu dans le milieu des années 80 du siècle dernier. Il est question de toute une série d´arts martiaux internes et de formes de Taiji, basés sur le Sanfeng Shisan Quan, les « 13 formes selon Zhang Sanfeng ». Des méthodes de soins et de développement interne sont par ailleurs cultivées; elles incluent, conjointement aux exercices corporels, auto-massage et exercices de respiration, bains parfumés, jeûne, pratiques sexuelles, complément nutritionnel, entraînement mental, rituels et la grande école de l´alchimie interne. Cependant tout n´est pas transmis librement aux visiteurs et comme partout ailleurs, une pratique intensive et une disposition intérieure sont nécessaire afin de comprendre l´esprit sous-jacent.

 

Wu et Ren
Le combat et l´exercice de patience
Wang Ning

Wu et Wen, combat et civilisation, également symbolisés à travers Jian et Bi, épée et pinceau, représentent une paire d´opposés résumant les attentes d´un homme cultivé. Une précision complémentaire à Wu est Ren, l´exercice de la patience qui est représenté graphiquement par « couper dans le cœur ». Les conditions psychiques sont ainsi développées vers la voie des arts martiaux qui, dans le caractère Wu, intègre également la cessation du combat.