> Vol 28
Le magazine allemand de Taijiquan et Qigong

Vol 28 – Sorti 2/2007
Qu´est-ce qui agit ?
Qigong- une méthode de relaxation ?

Ursula Rimbach

Ursula Rimbach a cherché une réponse à la question : d´où proviennent les effets souvent impressionnants du Qigong. Derrière les caractéristiques prédominantes, comme la relaxation et le calme intérieur, elle attire l´attention sur deux aspects: l´expérience du moment présent qui nous relie avec nous-même et l´univers, ainsi que le lâcher-prise et le renouveau. Dans le contexte du lâcher-prise, elle ne se réfère pas seulement à la détente, qui se manifeste au niveau corporel, mais également aux émotions, aux pensées et aux peurs. Dans la présence éveillée et le lâcher-prise, changement et renouvellement sont possibles.



Taijiquan en Malaisie
Tradition vivante de l´art du combat

Dirk Ruppik

En Malaisie, le Taijiquan n´est pas seulement considéré comme un exercice de santé, mais est également compris et pratiqué, comme un art de combat. En raison de conflits entre groupes ethniques et clans rivaux dans le passé, une grande importance a été porté aux aspects pratiques. La forme à 37 mouvements de Zheng Manqing, un des élèves directs de Yang Chengfu, est la forme la plus répandue. Deux élèves directs de Zheng Manqing, Huang Xingxian et Yue Shuting, enseignèrent le Taijiquan et démontrèrent leurs capacités lors de nombreux tournois et de combats à deux, avec en partie, des personnalités reconnues dans l´art du combat. Cette tradition est toujours vivante.



Trouver la sérénité dans le mouvement de vie
Dr. Henrik Jäger

Le Taijiquan et le Qigong reposent sur des principes de base clairement opposés à ceux des sociétés occidentales : lenteur, perception, l´agir à partir de son centre, symbiose avec le moment présent. Ces aptitudes permettent d´instaurer une distance avec la vie trépidante de notre société de rendement individuel. Pour Henrik Jäger, le secret repose dans l´accès au calme et au mouvement, à partir desquels nous pouvons atteindre une unité avec la nature, comme l´ont recherché de tout temps les philosophes chinois. A travers notre corps, qui fait partie de la nature, nous pouvons entrer en résonance avec l´ordre naturel, le comprendre et agir à travers lui.



Gagner ou apprendre
Ronnie Robinson

Le Tuishou est une méthode d´entraînement fondamentale en Taijiquan dans laquelle nous apprenons avec un partenaire. Deux personnes entrent dans un dialogue dans lequel ils peuvent beaucoup apprendre sur le Taijiquan et sur eux-même. Cela implique toutefois une certaine volonté et une sincérité. Ronnie Robinson explique que les possibilités d´apprentissage peuvent être limitées en raison de l´attachement aux habitudes et d´un désir de supériorité. En ne fixant son attention que sur les techniques externes, il voit par ailleurs le risque de négliger les principes fondamentaux du Taijiquan, qui sont la base de chaque application externe. A ce propos, l´auteur donne des conseils pour un entraînement efficient, et gérer des situations désagréables en Tuishou libre.



Hun, l´âme des nuages et l´élément bois
Achim Eckert

Les Cinq Mouvements ou éléments font partie des bases de la médecine chinoise. A côté des organes internes, des structures corporelles, des saveurs et des couleurs, ils ont également des correspondances au niveau mental et émotionnel. Achim Eckert explique la relation entre Shen, Yi, Zhi, Hun et Po et les éléments, ainsi qu´avec les organes Zang qui leur sont reliés. Il montre, en prenant l´ exemple de Hun - l´âme éthérée abritée par le foie, combien sont importants les effets à ce niveau. En tant que l´âme de l´élément bois, Hun englobe l´imagination visuelle, la capacité de visualiser buts et aspirations et notre force créatrice nous permettant de croître. Il comprend les images qui guident notre vie, de l´amour idéal comme de notre vocation. Au moyen d´exercices précis et de certains points d´acupuncture, il est possible d´activer le bois et Hun également.



Tao - Le chemin de longue vie
Wang Ning

Selon la pensée chinoise l´être a trouvé une voie, afin de rendre sa vie belle et heureuse . Le but suprême de l´être humain est une « longue vie ». En partant principalement de la perspective taoïste, Wang Ning décrit ce qu´implique une longue vie.